La Nouvelle Revue d'Histoire : "L'histoire à l'endroit". Fondée en 2002 par Dominique Venner et dirigée par Philippe Conrad.

« Charles X est émouvant dans le grand abandon empreint d’une extrême dignité avec lequel il quitta le royaume de France, emportant les souvenirs de la vieille Europe ».

Charles X, chevalier-troubadour

Charles X, chevalier-troubadour

Source : La Nouvelle Revue d’Histoire n°85, juillet-août 2016. Pour retrouver ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique en cliquant ici.

En 1999 – et chez Perrin déjà –, le livre d’Yves Griffon, Charles X, le roi méconnu, avait contribué à « réhabiliter » un monarque souvent controversé et, plus que cela, mal-aimé.

Jean-Paul Clément, Charles X, le dernier Bourbon

Jean-Paul Clément, Charles X, le dernier Bourbon

Président de la Nouvelle société des études sur la Restauration, Jean-Paul Clément vient à son tour redorer le blason d’un « chevalier troubadour » qui n’avait pas vraiment compris qu’il y avait eu 1789 et un certain Napoléon qui avaient bousculé bien des choses.

Sans doute parce qu’il appartenait à « un autre siècle », Charles X a commis de nombreuses erreurs politiques. Mais on n’oubliera pas qu’il fit flotter le drapeau blanc à fleurs de lys sur le beylik ottoman d’Alger, mettant fin pour quelques années (plus d’un siècle) aux pratiques barbaresques. Jean-Paul Clément écrit : « Charles X est émouvant dans le grand abandon empreint d’une extrême dignité avec lequel il quitta le royaume de France, emportant les souvenirs de la vieille Europe ». Il eut été mieux qu’il restât en place…

Son règne, non dénué d’une certaine vista politique, méritait un bon avocat. Il en a trouvé un avec Jean-Paul Clément.

Alain Sanders

À propos de

Jean-Paul Clément, Charles X, le dernier Bourbon, Perrin, 576 p., 26 €

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

La Nouvelle Revue d'Histoire