La Nouvelle Revue d'Histoire : "L'histoire à l'endroit". Fondée en 2002 par Dominique Venner et dirigée par Philippe Conrad.

À rebours de l’État nation monolithique et centralisé, l’Empire habsbourgeois fut un ensemble confédéral de souverainetés multiples, respectueux des identités particulières, transcendé par un principe commun d’essence spirituelle.

Histoire des Habsbourg des origines à nos jours

Histoire des Habsbourg des origines à nos jours

Source : La Nouvelle Revue d’Histoire n°4, janvier-février 2003. Pour retrouver ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique en cliquant ici.

Fils aîné du dernier empereur d’Autriche-Hongrie, Charles Ier, et de l’impératrice Zita, descendant d’une lignée qui donna vingt empereurs au Saint Empire romain germanique, incarnant sept siècles d’histoire de l’Europe, l’archiduc Otto de Habsbourg célébrait, le 20 novembre dernier, à Vienne, son quatre vingt-dixième anniversaire.

Histoire des Habsbourg des origines à nos jours

Histoire des Habsbourg des origines à nos jours

À cette occasion, Valéry Giscard d’Estaing lui a adressé, au nom de la Convention européenne qu’il préside, un hommage solennel et chaleureux. « Les Habsbourg, en la personne de l’archiduc Otto, sont toujours présents dans la vie de l’Europe d’aujourd’hui », souligne Henry Bogdan dans l’ouvrage qu’il leur consacre. « Les peuples qui ont vécu sous leur autorité, ajoute-t-il, éprouvent encore un attachement sentimental à leur égard. » Un « attachement » qui exprime quelque chose de plus profond, surgi des tréfonds de la mémoire collective. Originaires de Haute-Alsace, tirant leur nom d’un modeste château dominant la vallée de l’Aar, en Suisse alémanique, Habichtsburg, bâti au début du XIe siècle, les Habsbourg entrèrent dans l’histoire en 1273, avec l’élection de Rodolphe à la tête du Saint Empire. Ce dernier consolida le domaine héréditaire de ses aïeux en y adjoignant l’Autriche.

À partir de 1438 – hormis une courte parenthèse, de 1742 à 1745 –, la dignité impériale devait rester dans cette Maison, laquelle, après avoir enrichi l’Empire de l’héritage bourguignon, tourna son regard vers l’espace danubien, récupérant les couronnes de Bohême et de Hongrie. Spécialiste de l’histoire de l’Europe centrale, Henry Bogdan donne là une synthèse complète, claire et précise, qui montre notamment que, contrairement à un cliché véhiculé par une certaine historiographie française, l’obsession des Habsbourg ne fut pas d’« encercler » le royaume de France mais d’être le bouclier de l’Europe – de la Chrétienté – contre le péril ottoman. En outre, il fait saisir du doigt la réalité du modèle impérial, dont les Habsbourg étaient les héritiers et qu’ils perpétuèrent même après la disparition du Saint Empire, en 1806, à travers la Double Monarchie austro-hongroise. À rebours de l’État nation monolithique et centralisé, l’Empire habsbourgeois fut un ensemble confédéral de souverainetés multiples, respectueux des identités particulières, transcendé par un principe commun d’essence spirituelle.

À propos de

Histoire des Habsbourg des origines à nos jours. Par Henry Bogdan, Perrin, 426 p., 22 €

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

La Nouvelle Revue d'Histoire