La Nouvelle Revue d'Histoire : "L'histoire à l'endroit". Fondée en 2002 par Dominique Venner et dirigée par Philippe Conrad.

Benny Morris fait partie de ces « nouveaux historiens » israéliens qui ont entrepris une relecture critique des origines de l’État hébreu, au risque de mettre en cause la légitimité sur laquelle il a été fondé voici plus d’un demi-siècle.

Victimes. Histoire revisitée du conflit arabo-sioniste

Victimes. Histoire revisitée du conflit arabo-sioniste

Source : La Nouvelle Revue d’Histoire n°8, septembre-octobre 2003. Pour retrouver ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique en cliquant ici.

L’ouvrage de Benny Morris est indispensable pour tous ceux qui s’interrogent sur les origines du conflit arabo-sioniste.

Victimes. Histoire revisitée du conflit arabo-sioniste

Victimes. Histoire revisitée du conflit arabo-sioniste

Benny Morris fait partie de ces « nouveaux historiens » israéliens qui ont entrepris une relecture critique des origines de l’État hébreu, au risque de mettre en cause la légitimité sur laquelle il a été fondé voici plus d’un demi-siècle. Remontant à l’histoire de la colonisation juive depuis le début du XXe siècle, il constate que «  l’idéologie et les pratiques sionistes étaient expansionnistes par essence et par nécessité » et rappelle les paroles prononcées par Ben Gourion en 1938, selon lesquelles « les Juifs se défendaient en termes de sécurité et de vie quotidienne mais qu’en termes politiques ils étaient les agresseurs et que les Arabes palestiniens ne faisaient que se défendre ».

Benny Morris replace l’histoire du mouvement sioniste dans le contexte de l’expansion coloniale européenne et s’efforce surtout de dessiner les deux représentations, palestinienne et juive, qui commandent dans la longue durée l’évolution du conflit.

Alors que les guerres de 1967 et de 1973 sont généralement assez bien connues, de même que la paix manquée issue du processus d’Oslo et compromise par l’assassinat d’Itzhak Rabin, l’ouvrage apparaît très novateur pour ce qui concerne la période de la rébellion arabe entamée contre le mandat britannique en 1935 et surtout sur la première guerre de 1948-1949 qui fut l’occasion pour le jeune État d’Israël d’une extension territoriale plus importante que celle prévue dans le plan de partage de l’ONU et, parallèlement, d’une expulsion massive des Palestiniens, dont le massacre de Deir Yassine demeure l’épisode le plus connu.

Appuyé sur l’exploitation d’archives rendues accessibles récemment et sur une documentation aussi large que parfaitement maîtrisée, l’ouvrage de Benny Morris est aujourd’hui indispensable à tous ceux qui s’interrogent sur les origines de l’interminable conflit israélo-palestinien.

Philippe Conrad

À propos de

Victimes. Histoire revisitée du conflit arabo-sioniste. Par Benny Morris, éditions Complexe, 860 p., 29,90 €

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

La Nouvelle Revue d'Histoire