La Nouvelle Revue d'Histoire : "L'histoire à l'endroit". Fondée en 2002 par Dominique Venner et dirigée par Philippe Conrad.

L'auteur pourfend avec jubilation les tombereaux d’idées reçues, d’inepties et d’anachronismes qui prévalent généralement à propos de l’histoire africaine.

Histoire de l’Afrique, par Bernard Lugan

Histoire de l’Afrique, par Bernard Lugan

Source : La Nouvelle Revue d’Histoire n°41, mars-avril 2009. Pour retrouver ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique en cliquant ici.

Synthèse de trente années de travaux et d’études conduits en Afrique centrale et australe en même temps que de cours professés sur le continent noir et à Lyon III, cet ouvrage monumental va s’imposer comme un instrument indispensable à tous ceux qui entendent identifier les forces profondes qui, dans la longue durée, commandent l’évolution de ce monde à la fois proche et trop souvent méconnu.

Familier du terrain, proche des Africains avec lesquels il a vécu pendant dix ans, Bernard Lugan évite les pièges des lectures « repentantes » ou compassionnelles de l’histoire africaine et refuse de réduire celle-ci à une approche « humanitariste » propre à servir de bannière idéologique aux ONG et à satisfaire la mauvaise conscience occidentale.

Histoire de l’Afrique, des origines à nos jours. Par Bernard Lugan

Histoire de l’Afrique, des origines à nos jours. Par Bernard Lugan

L’ouvrage met en lumière les grandes ruptures qui ont scandé l’histoire africaine, des bouleversements climatiques qui ont déterminé la mise en place des peuples à la décolonisation, en passant par l’invasion musulmane, l’intégration malheureuse de l’Afrique à la première mondialisation réalisée au XVIe siècle ou la pénétration et la mise sous tutelle du continent par l’Europe industrielle.

Il pourfend avec jubilation les tombereaux d’idées reçues, d’inepties et d’anachronismes qui prévalent généralement à propos de l’histoire africaine, en montrant notamment que la colonisation n’a été qu’un épisode très court, à peine trois quarts de siècle pour la grande majorité des pays concernés et que l’époque postcoloniale arrive aujourd’hui à son terme, avec l’échec d’une « démocratisation » imposée, parfaitement artificielle et l’obsolescence des frontières héritées de découpages survenus il y a plus d’un siècle. Ceux-ci méconnaissaient totalement les réalités historiques, ethniques et culturelles du continent noir et il n’est guère surprenant qu’ils aient engendré, depuis un demi-siècle les pires catastrophes, du Tchad au Congo en passant par le Soudan… en attendant les problèmes qui ne vont pas manquer de se révéler au Nigeria, en Guinée, en Côte d’Ivoire ou à Madagascar…

Si l’on remonte vers le plus lointain passé, la mise en lumière du rôle qui fut celui du « Sahara vert » dans l’émergence de l’ancienne civilisation égyptienne ou les éclaircissements apportés sur les anciennes migrations qui ont préparé les affrontements actuels entre peuples pasteurs et communautés agricoles proposent les clés qui, seules, permettent de comprendre certains conflits en cours et d’anticiper sur les évolutions à venir.

Philippe Conrad

À propos de

Histoire de l’Afrique, des origines à nos jours. Par Bernard Lugan, Ellipses, 1 248 p., 49 €

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

La Nouvelle Revue d'Histoire