La Nouvelle Revue d'Histoire : "L'histoire à l'endroit". Fondée en 2002 par Dominique Venner et dirigée par Philippe Conrad.

Marini poursuit, avec ce deuxième volume dont il est le dessinateur et l’auteur, son ambitieuse plongée dans la Rome augustéenne.

Les Aigles de Rome

Les Aigles de Rome

Source : La Nouvelle Revue d’Histoire n°47, mars-avril 2010. Pour retrouver ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique en cliquant ici.

Livré en otage à Rome, le jeune Arminius est devenu un homme ; Falco, le Romain avec lequel il fut élevé, aussi. L’heure est venue pour eux de s’engager dans la carrière des honneurs.

Mais Falco s’avise de tomber amoureux. Par malheur, l’aimable Priscilla est fiancée à Lépide, qui vient de rentrer d’exil et elle se trouve, sans le savoir, au cœur d’un complot contre Auguste. Que pèse une histoire d’amour face à pareil enjeu ?

Marini poursuit, avec ce deuxième volume dont il est le dessinateur et l’auteur, son ambitieuse plongée dans la Rome augustéenne. S’il continue, pour l’agacement des latinistes, à truffer ses dialogues de termes latins qu’il ne décline pas aux cas convenables, il réussit une belle reconstitution visuelle de la Ville, des intérieurs, du quotidien, parfois avec des exagérations felliniennes qui réservent l’album à un public adulte.

Le contexte historique est sérieux, les licences romanesques de l’ordre du crédible, l’ensemble incontestablement réussi.

À propos de

Les Aigles de Rome, livre II, Enrico Marini, Dargaud, 60 p., 13,50 €

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

La Nouvelle Revue d'Histoire