La Nouvelle Revue d'Histoire : "L'histoire à l'endroit". Fondée en 2002 par Dominique Venner et dirigée par Philippe Conrad.

Renoir souligne que la Grande Guerre constitue un tournant fatal dans la civilisation européenne, signant la mort des vertus d’honneur et de noblesse.

La Grande Illusion restaurée

La Grande Illusion restaurée

Source : La Nouvelle Revue d’Histoire n°59, mars-avril 2012. Pour retrouver ce numéro, rendez-vous sur la e-boutique en cliquant ici.

La Grande Illusion (1937) de Jean Renoir renaît soixante-quinze ans après sa sortie. Son négatif original, pris par l’armée allemande lors de l’Occupation, récupéré par l’Armée rouge à Berlin en 1945, vient d’être restauré en version numérique.

On redécouvre ce chef-d’œuvre du cinéma français dans une qualité jamais vue jusqu’ici. Dans une forteresse allemande commandée par le major von Rauffenstein (Erich von Stroheim), des prisonniers français, le capitaine de Boieldieu (Pierre Fresnay), et deux réservistes, les lieutenants Maréchal (Jean Gabin) et Rosenthal (Dalio) tentent de s’évader. Si les aristocrates des deux camps fraternisent, le Français se sacrifiera pour favoriser l’évasion de ses compatriotes roturiers.

Ce film magnifie la fraternité des soldats des deux camps et leur patriotisme. Renoir souligne que la Grande Guerre constitue un tournant fatal dans la civilisation européenne, signant la mort des vertus d’honneur et de noblesse, comme le révèle la célèbre réplique de l’officier allemand : “Je ne sais pas qui va gagner cette guerre. La fin, quelle qu’elle soit, sera celle des Von Rauffenstein et des Boieldieu“.

À propos de

La Grande Illusion (1937), Blu-ray, 19,99 €, StudioCanal.

Boutique. Voir l’intégralité des numéros : cliquez ici

La Nouvelle Revue d'Histoire