La Nouvelle Revue d'Histoire : "L'histoire à l'endroit". Fondée en 2002 par Dominique Venner et dirigée par Philippe Conrad.

Archives du numéro de juillet 2017

  • Roi De France

    Balzac historien

    Peintre inspiré, dans La Comédie humaine, de son époque et de ses mœurs, à ses heures et pour des motifs bassement économiques, auteur de romans fantastiques ou pseudo-historiques, Balzac fut aussi, à l’occasion, historien.

    Lire la suite
  • Les Chroniques de Nicolas Blandin : retour à Verdun

    Les Chroniques de Nicolas Blandin : retour à Verdun

    C’est un livre tout à fait surprenant que nous donne Xavier Pierson – maire des Éparges et ancien directeur du musée de Fleury-devant-Douaumont – dans la mesure où il s’agit d’une fiction qui n’en est pas moins profondément enracinée dans l’histoire tragique qui fut elle des terres meusiennes au cours de la Première Guerre mondiale.

    Lire la suite
  • Les Oubliés

    L’histoire en DVD : Les Oubliés

    Danemark, mai 1945. Les plages du Danemark sont infestées de millions de mines allemandes enfouies lors de l’édification du mur de l’Atlantique. Pour les désamorcer, l’armée alliée utilise de jeunes soldats allemands faits prisonniers.

    Lire la suite
  • La lutte d’Antigone

    La lutte d’Antigone

    Les deux fils d’OEdipe, Etéocle et Polynice, se sont entre-tués pour s’emparer du trône de Thèbes. Leur oncle Créon prend le pouvoir et apporte paix et prospérité. Mais il refuse des funérailles à Polynice car celui-ci avait rassemblé une armée d’étrangers pour attaquer Thèbes.

    Lire la suite
  • Un plaidoyer pour l’histoire : le dernier message du général Bach

    Un plaidoyer pour l’histoire : le dernier message du général Bach

    Disparu en mai, à l’issue d’une longue et cruelle maladie qu’il a affrontée avec un courage admirable, le général André Bach était un collaborateur de La Nouvelle Revue d’Histoire. Il nous a adressé, quelques semaines avant sa mort, un texte dans lequel il faisait un bilan critique des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Il s’y inquiétait également de l’avenir de la science historique et de la transmission de notre mémoire nationale aux jeunes générations.

    Lire la suite
  • Éditorial et sommaire du n°91 (juillet-août 2017)

    Éditorial et sommaire du n°91 (juillet-août 2017)

    Faute d’avoir accordé à ce qui aurait pu être un grand empire français d’Amérique des moyens suffisants, la monarchie d’Ancien Régime dut renoncer aux « arpents de neige » que s’approprièrent les Britanniques.

    Lire la suite